L’intimité dans les relations interpersonnelles

personnes qui s'enlacent - intimité

Quand on évoque la notion d’intimité, on pense souvent à la sexualité mais l’intimité va bien au delà de cette sphère. On peut l’évoquer et la retrouver dans tous types de relations, qu’elles soient de nature amicale, amoureuse ou encore relative à la sphère familiale. Je relierais l’intimité à la notion de vulnérabilité. Devenir intime avec une personne serait alors se donner à l’autre en dévoilant une enveloppe émotionnelle ou physique. C’est se donner le droit d’être vulnérable face à l’autre et donner un peu de soi.

Mais alors auprès de qui peut-on se montrer intime et vulnérable? Bien que cela relève de choix personnels, il est important de prendre en considération que nos vulnérabilités peuvent devenir des armes. En effet, nous pouvons ici faire référence à la notion de revenge-porn par exemple selon laquelle un individu avec lequel on aurait partagé des contenus intimes (nudes, sextos, …), aurait dévoilé cette part d’intimité en brisant la sphère du privé pour rentrer dans le domaine public. Cet acte est répréhensible légalement mais peut malheureusement laisser des séquelles sur le long-terme (dépression, manque de confiance en soi, harcèlement, …). Je pense alors qu’il est judicieux de jauger et d’analyser la personne qui nous fait face. Quelles questions puis-je alors me poser?

  • « Est-ce une personne de confiance? »
  • « Comment cette personne parle des autres/traite les autres en ma présence? » (significatif de ce que cette personne pourrait dire de moi en mon absence)
  • « Ai-je une certaine proximité avec cette personne? »
  • « Cette personne s’est-elle déjà ouverte à moi? Sera-t-elle prête à le faire? »
  • « Est-elle bienveillante? »
  • « Quel est son rapport avec ma propre notion de l’intimité? »
  • « Est-ce que je me sens forcé(e)/contraint(e)? » (être à l’aise et agir dans son bon-vouloir sans laisser l’autorité de l’autre nous dominer)
  • « Pourquoi se dévoiler? » (savoir se sentir prêt)

Quoi qu’il en soit, le maître mot de chaque relation est la COMMUNICATION. Elle est primordiale et permet de se placer dans la relation, de fixer ses limites, de partager ses craintes, ses réticences ou bien ce que l’on aime. Il faut partir du principe que la personne qui nous fait face ne peut pas deviner ce que l’on ressent et comment notre logique se construit. Communiquer permet ainsi d’éviter les quiproquos et de faire évoluer la relation.

Au fond l’intimité est une notion très relative et peu universelle. Chaque individualité possède ses degrés de vulnérabilité et ne considère pas un même acte de la même manière. L’aisance de dévoilement de soi n’est pas identique selon les traits de caractère, la culture ou encore l’éducation et elle génèrera ainsi un certain degré de pudeur émotionnelle ou physique pouvant varier d’un individu à l’autre. Il est alors important de faire preuve de respect envers autrui même si sa conception de la pudeur ne correspond pas à la nôtre. Le degré de pudeur ne définit en aucun cas un régime de valeurs. Principes et pudeur doivent alors être dissociés, non seulement pour des questions de respect mais aussi pour ne pas fausser son jugement sur une personne.

De surcroît, l’intimité n’engage pas que soi, il est nécessaire de prendre en considération la personne qui nous fait face et faire preuve d’empathie. Cela rejoint donc le besoin de communication dans la relation. Si un doute se présente, il est important de s’exprimer et/ou de ne pas précipiter l’intimité dans celle-ci car si l’intimité ne s’établit pas dans un contexte qui lui est propice alors la notion de confiance peut être mise en péril.

Dévoiler son intimité ne tient qu’à vous, vos convictions/croyances et votre bon vouloir. Néanmoins, il n’est pas impératif de se mettre une grande pression car l’intimité reste naturelle et propre à l’humain. Vos émotions sont valides et votre corps n’appartient qu’à vous. Il est de votre ressors de vous adresser à des personnes qui vous accueille telles que vous êtes sans constamment tenter de vous changer. Par ailleurs, entrer dans l’intimité de quelqu’un requiert son consentement, une notion primordiale dans les relations interpersonnelles. Assurez vous que, dans vos échanges intimes, la personne qui vous fait face acquiesce clairement le fait qu’elle veuille agir de la sorte avec vous. Il est important aussi de respecter son choix de s’y opposer subitement, même alors que l’intimité s’est installé.


AND DON’T FORGET TO EMBRACE YOUR PERFECT IMPERFECTIONS!


Suivez nous sur nos réseaux sociaux!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :