Savoir se guider: les 3 « V »

vue en contre-plongée sur un lit à la couette blanche comportant une boisson chaude et une pâtisserie

Les 3 « V » constituent une devise qui a vocation d’articuler chaque relation interpersonnelle ou bien chaque objectif intrinsèque (qu’il soit professionnel ou personnel). Ils permettent de donner du sens à nos desseins en faisant un travail évolutif acteur de notre développement personnel.

Savoir ce que l’on vaut

Ce processus commence par un travail intrinsèque consistant en la prise de conscience de sa valeur propre. Qu’elle soit physique ou mentale, prendre conscience de sa valeur est un atout et une étape primordiale dans la quête pour l’amour propre. Il s’agit de prendre connaissance de ses propres qualités afin de valoriser notre appréciation personnelle. Qu’il s’agisse de l’ouverture d’esprit, de l’altruisme à des critères davantage orientés sur votre apparence physique, savoir ce que l’on vaut permet de mieux s’affirmer, de moins se remettre en question et de ne pas se rabaisser dans vos relations interpersonnelles (qu’elles soient d’ordre amicale, amoureux ou familial). Ce processus peut passer par plusieurs biais:

  • faire une liste de ce que l’on aime chez soi
  • demander à notre entourage ce qu’il apprécie chez nous
  • se complimenter de manière récurrente: devant son miroir, en se prenant en photo, …
  • prendre soin de soi et notamment de son hygiène: Une bonne hygiène de vie contribue également à l’amélioration de l’estime de soi
  • assumer sa personnalité et/ou son style vestimentaire
  • assumer ses convictions et croyances
  • balayer le doute avec la devise « Fake it until you make it« : Se remettre en question est tout naturel, avoir une baisse de confiance en soi aussi. Le principe de l’aphorisme « Fake it until you make it » réside dans le fait de faire semblant d’assumer une insécurité jusqu’à qu’elle n’en devienne plus une. Cela peut se traduire par exemple par le fait de porter davantage de tops sans manches quand on est complexé par ses bras.
  • tenir un journal, s’écrire des lettres: La valeur des mots dans les constructions mentales et identitaires est puissante

Savoir ce que l’on veut

Etablir des objectifs permet de clarifier chaque étape de notre vie . Il est nécessaire de se poser les bonnes questions. Pourquoi est-ce que je fais cela? Pour qui est-ce que je le fais? Est-ce que j’apprécie la chose qui anime mon quotidien/ma vie? Qu’est-ce qui me passionne? Qu’est ce que j’aimerais avoir?

Que le but soit financier, psychologique, professionnel, relationnel, personnel, … il est nécessaire de bien formuler ses objectifs pour se diriger vers le bon chemin et donner du sens à nos actes. Exprimer ses objectifs permet alors de savoir dans quoi l’on se dirige et d’avoir davantage de motivation à atteindre une chose que l’on désire. Cela peut se traduire par:

  • Des TO-DO LISTS pour des objectifs à court-terme (journaliers, hebdomadaires, …): cela peut concerner une tâche administrative au travail, les tâches ménagères chez soi ou tout simplement une page de plus dans l’écriture de votre livre…
  • Un Dashboard ou un bullet journal (pour les objectifs à moyen-terme (mensuels, annuels, …): Elaboré sur un carnet vierge ou prédisposé à cet effet, on y appose des mood tracker (suivis d’humeurs), habits-trackers (suivis des habitudes), to-do lists, … de manière à s’organiser dans le temps et dans l’espace tout en se motivant dans une optique évolutive. On peut donc y rédiger de manière journalière, hebdomadaire ou mensuelle nos bons et mauvais moments, nos objectifs atteints ou en cours de réalisation, … Le processus d’écriture permet notamment de se libérer et de se donner un temps pour s’apaiser et prendre du recul sur nous-même et nos actions (productivité, remise en question, organisation, …). Comme inspiration on peut notamment citer la chaîne YouTube d’AmandaRachLee qui fait des vidéos sur la construction de tels journaux.
  • Des supports archivables (pour les objectifs à long-terme) qu’ils soient d’ordre numériques ou manuscrits (comme les capsules temporelles par exemple ou encore les lettres à son future soi, …)

Savoir où l’on va

Cela complète le précédent point et permet de se donner un point d’arrivée en établissant des étapes à nos objectifs. On peut assimiler cela aux check-points de jeux-vidéos. Savoir où l’on va ne signifie pas fermer les yeux devant une opportunité qui s’offre à nous en étant borné sur une idée fixe mais se focaliser sur un point d’arrivée précis afin de ne pas se dissiper et perdre du temps, de l’énergie ou de l’argent à s’attarder sur des obstacles, des futilités ou de la procrastination. Savoir où l’on va, c’est se donner le choix d’évoluer vers un objectif évolutif qui nous permettrait d’atteindre nos buts et devenir potentiellement une meilleure version de nous-même.

Cette segmentation par étapes divisée en 3 préceptes permet de se valoriser, de se replacer dans sa vie, de se concentrer sur des objectifs précis et de se remotiver. Les 3 « V » se résument alors en 3 entités conjointes: VALEUR – VOLONTE – VISION.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :